samedi 31 janvier 2015

Voeux sur le fil



Un mot tout de même car le temps file nous sommes déjà au 31 et il est encore temps de vous souhaiter une année heureuse et constructive.
Je voulais surtout remercier une fois de plus toutes les personnes qui m'ont offert leur soutien et leur aide bienveillantes.
Je n'oublie pas que vous avez été présent.

Quant aux nouvelles, toujours pas d'huissier à la maison. Ni la SACEM Ni la SDRM n'ont saisi le juge d'exécution des peines. Je les pensais un poil plus ludique, enfin je m'en accommode largement  mais je saurai m'adapter si jamais le vent tournait...

Il est évident que je continue de plus belle à télécharger et partager. Je suis heureux de participer à ce vaste élan de changement.
J'espère que vous en faîte de même, chaque octet de partager joue en notre faveur !

Bien à vous tous et avec toute mon amitié.

James.

vendredi 11 avril 2014

L'article salé

Ce sera bien la première fois, le premier billet où je pourrai vous écrire que tout va bien,
que rien ne va mal.

Le printemps a dégainé ses fleurs, mes chats ont bouffé un végétarien, et le temps des tomates reprend du poil aux pattes.

Voilà donc un mot de la belle saison et quelques liens qui m'ont ébouriffés les esgourdes, le cerveau, et les tripes.
Vous pourrez constater quelques modifs sur le blog. J'ajoute à présent quelques lieux de partages de butin. N'hésitez pas à m'en faire connaître d'autres, je les intégrerai avec plaisir.

Ouvrons le bal avec un livre qui très longtemps chemine en vous, simple, profond et joyeux :
une sorte de coquelicot persistant. C'est le livre de Régine Roche, vous pourrez le trouver à cette adresse.
Voici son compte facebook, je suis sur qu'un mot lui fera toujours plaisir.

Dans le ciel des esgourdes un OVNI à ne pas manquer. Cloé du Trèfle vient de sortir un nouvel album, une ballade dans le Bruxelles intime, on la suit pas à pas et rarement poésie et musique ont si bien cohabitées... Le Cloé's Site

Toujours au rayon OVNI, connaissez-vous 'Stranded horse' ? Je ne savais pas que l'on pouvait avoir du talent à ce point... Voici un avant-goût esgourdal.

Puis toujours, pour l'actu des luttes, Dan s'y colle bougrement bien. Danactu, c'est par là.

Je vous laisse ici. Selon l'humeur, peut être encore quelques billets.

Que tout aille bien !

James.

vendredi 31 janvier 2014

Nous sommes tous des ayants devoir.



Je ne vous pas envoyé mes vœux en temps et en heure, c’est exact.

Une réflexion assez longue s’est imposée à moi quant à la suite que j’allais donner face au non recevoir de la CEDH et à la conclusion judiciaire de cette interminable affaire.

Il y avait l’option simple, primaire, le coup de hache dans le système ou je mettais en téléchargement 2700 films patiemment collectés et un peu plus de 40000 mp3 (cette fois-ci triés sur le volet) en partage et à visage découvert, histoire de poser la question d’une pratique de fait existante.
C’est de l’énergie en pagaille, des litres de café et autant de temps que je ne passerai pas avec mes chats… 

Et puis, il y a l’autre option, ténue presque invisible, où il s’agit de construire ensemble un réseau de partage ouvert, au mépris des lois dictées par les industries et promulgués par leur second couteau politique, et de continuer cette pratique ‘sous le manteau’, à l’image des résistants durant l’occupation. 

Nous sommes toutes et tous leurs héritiers, leurs ayants devoir.

C’est cette dernière voie que je choisis. Je mettrai toute mon énergie, toute ma foi au service de ce réseau-là. J’ai compris qu’il était illusoire que d’attendre une justice citoyenne auprès de ceux qui nous gouvernent. J’ai goûté leur mépris de plein fouet, j’ai usé des heures et des années à espérer que ce système change mais je me trompais ; ce sont mes pratiques que je dois changer : la voie du Linux , des logiciels open source, la voie du partage par tous les réseaux possibles, c’est ainsi que notre Nation s’affranchira de l’ esclavage du droit d’auteur.

En bon Colibri je ferai ma part, en bon Pirate je ferai mon devoir.
Car je suis un citoyen de la NATION INTERNET qui ne connaît ni frontière, ni égoïsme, et ne supporte pas  l’ asservissement.

Je serai plus ambitieux, je mettrai mes mains dans le code mais d’autres le font mieux que moi et je n’ai pas de goût pour cette matière. Je voudrai rendre hommage à ceux qui sous les feux des médias payent le prix d’avoir défendu nos libertés : les lanceurs d’alertes et les hackers sont aux premières lignes et nous nous devons de leur témoigner tout notre soutien, toute notre fraternité d’internautes LIBRES.

Il y a… 

Il y a Aaron Swartz(27 ans), mort pour nos libertés.

 

 


Il y a ChelseaElizabeth Manning(26 ans),  condamné à 35 ans de prison, défenseur  de nos libertés.

Il y a JeremyHammond(28 ans), condamné à 10 ans de prison pour avoir défendu  nos libertés.

Il y a Andrew Auernheimer(28 ans), condamné à 41 mois de prison pour avoir mis en évidence une faille de sécurité de la société AT&T.

Il y a  RyanCleary (21 ans), condamné à 32 mois de prison, défenseur de nos libertés.

Il y a Jake Davis (20 ans) , 2 ans de prison dans un centre pour mineur, défenseur de nos libertés.

Il y a Ryan Ackryod (26 ans), 30 mois de prison, défenseur de nos libertés.

Il ya Mustafa Al Bassam (18 ans), 20 mois de prison, défenseur de nos libertés. 
             
Il y a Raynaldo Rivera (21 ans), condamné à un 1 an de prison pour avoir défendu nos libertés.

Il y a Gottfrid Svartholm Warg,  condamné à 1 an de prison, 3 000 000 d’euros  pour avoir favoriser le partage.

 

Il y a Jammie Thomas-Rasset(36 ans), condamné à 220 000 dollars pour 24 chansons partagées.

                                                                                                                                                                                          

Il y a Jeffrey  Bylina (21 ans), condamné à 1 000 000 d’euros  et 12 mois de sursis.
pour avoir fait œuvre de partage.

Il y a KywanFisher condamné  à 1 500 000 dollars pour avoir partager 10 films.
              
Il y a Julian Assange(41 ans), lanceur d’alerte et bloqué dans l’ambassade équatorienne de Londres.

Il y a Edward Snowden(30 ans), lanceur d’alerte et en asile temporaire en Russie.

Il y en a tant que j’oublie ou que je ne connais pas…

Ils payent le soleil que nous goûtons aujourd’hui, tous ceux derrière les murs, tous ceux  mis à l’ombre pour avoir montré le chemin d’un monde plus juste.

Et je vous le dis, et  je vous l’affirme, et je vous le jure :

je ne vous oublie pas et je vous continue !

James.